Suivi et évaluation des activités de cartographie participative à Lolanga dans la province de l’Equateur

Soutenons la cfledd

La Cfledd a mené une mission qui s’est inscrit dans le cadre du suivi et évaluation des activités de cartographie réalisées à Lolanga/Équateur par le consultant SIG Paul KATENDE, à la période du Juillet 2018 au Septembre 2020.

Dans le but de documenter les droits de tenure foncière et forestière des femmes afin de le sécuriser et d’améliorer la gouvernance de terres et forêts ; la CFLEDD avait accompagné deux femmes de la localité Lolanga dans la province de l’Equateur en RD Congo à une séries d’activités. Principalement, il s’agissait de la cartographie participative de leurs espaces, et à la production des plans simples de gestion de leurs espaces cartographiés. Ces activités se sont déroulées à la période allant de Juillet 2018 à Septembre 2020.

Le village Lolanga se situe à 75 Km de la ville de Mbandaka dans la province de l’équateur. Administrativement, il est compté dans le groupement Eleku, secteur de Mampoko, territoire de Bolomba dans la province de l’Equateur en RD Congo.

Les premiers échanges ont été menés avec la facilitatrice CFLEDD, Madame Jacquie Kangu basée à Mbandaka. Cette dernière a fourni des détails importants sur le déroulement des activités depuis le début du projet à l’étape actuelle.

De ces échanges, il ressort que :

  • Deux femmes détentrices des droits fonciers ont été identifiées, il s’agit de :
  • Madame Kumu charlotte,
  • Madame Elombo Joséphine
  •  Une cartographie participative des différentes portions de forêt a été réalisée dans la zone afin de documenter les différents droits coutumiers.
  • Les plans simples de gestion des différentes portions de forêt ont été produits afin d’assurer une gestion durable dans les différentes forêts.

Sur terrain à Lolanga, le consultant a rencontré toutes les parties prenantes par focus group, à savoir :

  • Les ayants des droits des portions de forêts,
  • Les membres de l’association dénommée : Dynamique des femmes de Lolanga « Dynafel », les principales usagères de ces forêts,
  • Les cartographes et les planificateurs locaux formés par le projet,
  • Les membres des organes des gestions,
  • Les notables et les différents leaders communautaires.
Ils ressorts que
  • Les femmes détentrices des droits fonciers, ont été réellement enquêtées, et identifiées et que leurs portions de forêts ne font qu’aucun objet de conflit foncier,
  • Les cartographes locaux ont été réellement formés, lors des différentes missions de CFLEDD et que tous maitrisent parfaitement l’utilisation du récepteur GPS,
  • Les planificateurs locaux ont été réellement formés lors de la production de la carte des affectations,
  • Trois organes de gestion dont été mis en place : le conseil de sage, comité de gestion et le comité de suivi,
  • Il existe réellement dans le village toutes les cartes produites, jusqu’à ce jour,
  • Les femmes ont participé activement à toutes les activités du projet,

Les hommes ont encouragé leurs femmes à l’adhésion massive aux activités du projet

par audry mbal