Renforcement de la résilience face à la crise climatique de femmes dans le milieu rural : la cfledd en parle

Soutenons la cfledd

Afin de clôturer l’année 2020 en toute sureté, la coalition de femmes leaders pour l’environnement et le développement durable CFLEDD en sigle a organisé à travers son axe thématique genre un atelier de formation axé sur le renforcement de résilience face à la crise climatique des femmes et des filles dans le milieu rurale » mardi 15 décembre 2020 dans son siège national. Suite à la situation de la pandémie a covid19 qui a handicapée certaines activités dans le pays. Cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet d’appui à la reconnaissance de droit foncier et forestier des femmes en RDC.

Organisé dans le cadre de la journée internationale de la femme rurale célébrée le 15 octobre de chaque année ; l’objectif principal de cet atelier était de renforcer la résilience de la femme rurale pour lui permettre de résister devant les épreuves auxquelles elle fait face et à en attirer profit pour se renforcer d’avantage.

Il sied de signaler que plusieurs membres de la société civile et femmes rurales venus de BOENDE dans la province de l’Équateur, de plateaux de BATEKE dans la province de Kinshasa et du Kongo central ont été invités à ces assises. La cérémonie s’est déclarée ouverte par le mot de bienvenue de la coordonnatrice de la cfledd Dorothée LISENGA qui a éclairé les convives sur l’importance dudit atelier. Différentes interventions constructives de chaque femme rurale invitée ont fait l’objet de partage d’expériences sur les cultures maraichères de chacune de provinces respectives.
Quelques produits fabriqués par les femmes rurales présentes à ces assises ont été présentés à l’auguste assemblée.

La femme rurale victime de pauvreté et d’injustice à outrance   

Mme Dorothée LISENGA/coordinatrice CFLEDD

Les femmes rurales sont touchées par la crise sanitaire, économique, alimentaire ainsi les violences sexuelles. En dépit du rôle qu’elles jouent dans le développement de l’agriculture a indiqué Dorothée LISENGA, membre de la société civile lors de son message lancé aux femmes rurales. Elle a également démontré la précarité de condition de travail dans leur vécu quotidien. Faisant allusion aux propos du secrétaire générale de l’ONU Antonio GUTERRES lors de son discours sur la journée internationale de la femme rurale : « nous devons ensemble investir en faveur des femmes rurales afin qu’elles aient accès aux soins de santé, à la protection sociale et aux services d’information agricoles dont elles ont besoin. Et nous devons lutter contre les lois et les pratiques discriminatoire en matière de propriété foncière et de succession qui exposent les femmes rurale au risque de perte de sources de revenus ».

La crise climatique en milieu rurale : le rôle de la femme

’expert en agriculture rurale TATY INIANGA, a mis l’accent sur l’apport ou le rôle de la femme rurale en période de crise climatique. Pour lui, la femme est une pièce maitresse car elle assure la sécurité alimentaire, cultive des plantes, procure de la nourriture, sa main d’œuvre agricole assure le bien-être de tous. Il a réitéré l’engagement de la cfledd entant qu’une plateforme défendant la cause de femme ne se lassera pas d’interpeler le pouvoir tant privé que public de disposer à la femme des moyens d’agir, lui assurer un développent humain en reliant les actions climatiques et environnementales à des solutions durables, promouvoir l’ODD5 en vue de combattre la crise climatique.

L’expert a également évoqué les causes du réchauffement climatique, notamment : les gaz à effet de serre, la déforestation, l’agriculture sur brulis, le transport, Etc.
TATY INYANGA a appelé la femme à se repositionner en vue de trouver des solutions durables sur son vécu quotidien qui devient de plus en plus précaire.

TATY  INIANGA expert en agriculture rurale

Il faut dire que la femme rurale reste le seul pilier d’un développement agricole durable, l’autonomiser dans tous le sens serait un atout majeur pour son épanouissement.
L’atelier a connu la participation de différents intervenants dans diverses thématiques. Il se clôturé par le discours de la coordinatrice de la CFLEDD, avec une photo de famille.

Quelques expositions des initiatives des femmes

par Perpétue BOKU