Expert Flory Botamba, une perte inopinée pour toute la nation

l'expert flory botamba
Soutenons la cfledd

La mort de Monsieur Flory Botamba, l’expert National et international dans la conservation et le changement climatique, une perte inopinée pour la société civile Environnementale nationale et internationale.

 Flory Botamba Esombo était le gestionnaire de projet REDD + du WWF en République démocratique du Congo (RDC). Et gérait l’une des initiatives REDD + les plus réussies du WWF, le projet Mai Ndombe dans la province du Bandundu en RDC. Ce projet était sur plus de 30 000 kilomètres carrés et fait partie d’un programme de la WWF Forest and Climate Initiative.

Il a joué un rôle important dans la sensibilisation à la REDD + et au changement climatique en RDC. Dans ce cadre, Botamba a conçu et mis en œuvre des initiatives de formation REDD + et a soutenu le développement de la stratégie nationale REDD + de la RDC.

Il a passé de nombreuses années à travailler sur des questions connexes avant d’aider à conduire les efforts REDD + dans le pays. Après plus d’une décennie d’études en Belgique et aux États-Unis, sa carrière a commencé lors qu’il travaillé pour conserver l’une des espèces sauvages les plus menacées de la RDC ; le bonobo. À la Georgia State University d’Atlanta, en Géorgie (États-Unis), il a été assistant de recherche au sein du programme Bonobo Language Acquisition Program de l’université. À son retour en RDC, Botamba a poursuivi ses efforts en tant que président du Centre des grands singes du Congo (GACC), où pendant dix ans il a dirigé des campagnes de sensibilisation sur la conservation des grands singes, la pêche responsable, la cartographie participative et le renforcement des capacités des organisations de la société civile ( OSC).

 Il a ensuite élargi son travail de conservation en tant que directeur national adjoint de l’African Wildlife Foundation (AWF), où il a aidé la région de Maringa – Lopori – Wamba (MLW) à être reconnue par le gouvernement de la RDC comme le premier site pilote officiel pour l’aménagement du territoire et les activités de zonage.

Botamba avait porté ses efforts sur la scène internationale. En décembre 2011, il a participé à plusieurs événements parallèles officiels à la COP17 de la CCNUCC à Durban, en Afrique du Sud, garantissant que les initiatives REDD + du WWF et les efforts de préparation à la REDD + de la RDC étaient reconnus par les décideurs mondiaux.

Il a aussi milité pour le leadership féminin au sein de la société civile environnementale tout en reconnaissant la compétence de la femme congolaise dans la gestion de ressource naturelle.

Il a tiré sa révérence, dans la soirée du dimanche 29 décembre 2019, à la Clinique Ngaliema, à Kinshasa de suite d’une maladie.  La nouvelle de la mort de Flory Botamba, a laissé sans mot ses collègues et proches qui ne s’attendaient nullement pas à cette annonce, surtout en ce moment de fin d’année.

Lorsqu’il ne travaillait pas dans son bureau de Kinshasa, il se trouvait souvent en interaction avec les communautés locales de Mai Ndombe. Connu pour sa simplicité, son esprit d’ouverture, et surtout sa parfaite maitrise des questions de l’environnement il a laissé plusieurs personnes dans les lamentations mais son leadership qu’il avait transmis est resté chez les différentes personnes qui lui ont côtoyé.

La CFLEDD pleure son coach, conseiller, combattant et cerveau moteur de la société civile environnementale.

Autres ressources :

https://wwf.panda.org/?206122/REDD-Practitioner-Esombo-Flory-Botamba